Khansa Batma: “Ce n’est qu’en prêchant l’inclusivité qu’on pourra élargir l’imaginaire dans le cinéma”

DR

Smyet bak?

Si Mohamed.

Smyet mok ?

Saïda.

Nimirou d’la carte ?

BJ288952.

Vous avez été sacrée meilleure actrice dans la catégorie Orrizonti à la 77e édition de la Mostra de Venise, pour votre rôle dans ‘Zanka Contact’. C’est tout frais, mais cette distinction ouvre pour vous une perspective nouvelle dans le monde du 7e art, non ?

Je ne sais pas encore. A la base, je ne m’attendais pas à jouer dans ce film, je ne m’attendais pas à recevoir ce prix, non plus. C’est assez nouveau pour moi, mais je garde en tête que des fois, il y a des comédiens et comédiennes qui sont sacrés dans de grands festivals, mais qui finissent par tomber dans l’oubli.

On ne l’espère pas…

Moi non plus, j’espère pouvoir continuer à faire des films, car l’expérience de tourner avec Ismaël El Iraki a été formatrice. Mon personnage a un background psychologique très lourd. Quand on a terminé le tournage, je n’avais qu’une seule envie, faire autre chose, avoir de la distance avec…

article suivant

Adel Ourabah : “Le pouvoir algérien cherche à pérenniser le système avec un ravalement de façade”