Le temps des Sindbad: le roman d'Ali al-Najdi par Taleb Alrefai

Dans ce troisième roman traduit en français, le Koweitien Taleb Alrefai retrace la biographie romancée du légendaire marin Ali al-Najdi.

Par

La mer t’avalerait comme rien!”, l’avait mis en garde son père lors de sa première escapade pour répondre à l’appel de la mer. Ali al-Najdi avait cinq ans. À soixante-dix ans, lors de sa dernière sortie, il se remémore cette longue et passionnelle histoire d’amour avec la mer. Une vie faite de construction de bateaux, les boutres légers, de pêche à la perle et au faskar. Une vie de voyages vers les rivages de l’Inde et les côtes de Zanzibar. Une vie de dangers, entre les requins et la menace du terrible darbat, ce vent qui se lève par temps calme et déchaîne les pires tempêtes…

Monde englouti

Dans ce bref roman rythmé comme un chant funèbre, Taleb Alrefai retrace l’histoire du célèbre marin koweitien, le nakhoda Ali Al-Najdi (1909-1979), dont la vie fut racontée par son ami l’aventurier australien Alan Villiers dans Les fils de Sindbad, mais aussi par ses petits-fils…

article suivant

Le Liban et Israël annoncent des pourparlers sur les frontières disputées