Dakhla bloque l’accès à la région pour les voyageurs en autocar

Pour limiter la propagation de la pandémie de Covid-19 dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, l’accès a été restreint pour les visiteurs voyageant en autocar. L’aéroport reste cependant accessible.

Par

Plage Pavillon Bleu
Spot incontournable pour les amateurs de kite-surf, Dakhla espère profiter de la réouverture des frontières pour accueillir de nouveau des touristes étrangers. Crédit: Nomadz

Dakhla tente de contenir l’épidémie. Dans une note adressée aux différentes compagnies de transport de voyageurs (CTM, Supratours, Satas, Ghazala), le directeur provincial de Dakhla au ministère de l’Équipement et du Transport a annoncé la suspension, jusqu’à nouvel ordre, du transport de voyageurs à destination de Dakhla, dès le 8 septembre.

“Cette restriction ne concerne que le transport par autocar et non le transport aérien qui reste autorisé”, précise à TelQuel Omar El Alaoui El Balrhiti, vice-président du Conseil régional du tourisme (CRT) de la région Dakhla-Oued Eddahab. “C’est une suspension provisoire, en attendant de voir comment évolue la situation épidémiologique dans la région”, précise-t-il.

Touristes bienvenus

La région a connu une augmentation du nombre de cas d’infections au Covid-19 ces derniers jours. Le 9 septembre, 44 cas ont été recensés, 69 le 8 septembre, 44 le 7 septembre, 87 le 6 septembre et 165 pour la seule journée du 5 septembre. Plusieurs clusters au sein d’unités industrielles avaient été découverts ces dernières semaines dans la région.

Cela n’a pas empêché certains touristes de se rendre dans la ville du sud pendant les vacances d’été. Selon M. El Alaoui El Balrhiti, la majorité des hôtels de la ville sont ouverts, et certains étaient remplis “entre 60 et 70 %” pendant le mois d’août.

à lire aussi

“Avec la rentrée, le nombre de touristes diminue un peu, mais on est en train de travailler avec des tour-opérateurs étrangers pour attirer des touristes internationaux, depuis l’annonce de la réouverture des frontières aux voyageurs disposant d’une réservation d’hôtel”, indique le vice-président du CRT.

article suivant

L'Institut français du Maroc lance un fonds de soutien dédié à la production de spectacle vivant