Prise en charge des cas Covid-19 à domicile : un nouveau risque de contamination lié aux déchets ménagers

Face à la dégradation de la situation épidémiologique au royaume et au risque de saturation des hôpitaux, un nouveau protocole de prise en charge des cas de Covid-19 à domicile a été mis en place le 5 août dernier. Une alternative efficace mais pas sans risque.

Par

Selon le professeur Moulay Mustapha Naji, directeur du laboratoire de virologie à l’Université Hassan II de Casablanca, le risque de transmission du Covid-19 à travers les déchets ménagers est très probable. Crédit: Mohd Rasfan/AFP

Si la prise en charge des patients asymptomatiques à domicile tend à alléger la pression sur les différentes structures hospitalières du royaume, la prise en charge à domicile ne demeure pas sans risque. Les déchets ménagers des patients peuvent constituer un facteur de transmission du virus. Selon le professeur Moulay Mustapha Naji, directeur du laboratoire de virologie à l’Université Hassan II de Casablanca, la durée de vie exacte du virus est toujours inconnue. Le risque de transmission du Covid-19 à travers les déchets ménagers est ainsi très probable.

à lire aussi

Que faire des déchets ?

Il faut impérativement procéder à la décontamination de ces déchets avant de les mettre dans des sacs en plastique étanches et bien fermés et de les placer dans des poubelles aménagées”, explique le virologue, notant que ces déchets doivent faire l’objet d’un…

article suivant

Généralisation de la couverture sociale : Le RAMED sera confié à la CNSS, 14 milliards de dirhams consacrés à la réforme