Le Premier ministre japonais Shinzo Abe démissionne pour raisons de santé

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe, en poste depuis fin 2012, a annoncé ce 28 août son intention de démissionner pour des raisons de santé, ayant été rattrapé par une maladie inflammatoire de l’intestin qui l’avait déjà forcé à quitter le pouvoir en 2007.

Par

Conférence de presse de Shinzo Abe diffusée sur écran géant à Tokyo, le 28 août. Crédit: Philip FONG / AFP

J’ai décidé de démissionner du poste de Premier ministre”, a déclaré Shinzo Abe ce vendredi 28 août lors d’une conférence de presse, expliquant subir un retour de son ancienne maladie chronique, la rectocolite hémorragique ou colite ulcéreuse.

article suivant

L’Istiqlal traque les conflits d’intérêt avec une proposition de loi