Les joueurs de NBA mènent une fronde sans précédent après une nouvelle bavure policière

La NBA hausse le ton contre le racisme. Les joueurs des différentes équipes engagées en playoffs (fin de saison) ont décidé de boycotter les matchs prévus le 26 août suite aux tirs policiers à l’encontre d’un Afro-Américain, Jacob Blake, trois mois après l’affaire George Floyd.

Par

Les sièges réservés aux joueurs des franchises sont restés vides, mercredi 26 août au soir. Crédit: DR

Les joueurs de la NBA ont décidé de marquer d’une pierre blanche le soir du 26 août 2020 aux États-Unis. Pour la première fois de l’histoire, les superstars du basket américain ont boycotté leurs matchs de playoffs, l’événement le plus suivi du pays en ce temps de pandémie, afin de protester contre le racisme et les violences policières envers les Afro-Américains. Pour reprendre une saison arrêtée dans un premier temps à cause du coronavirus, la NBA avait tout prévu afin d’éviter les contaminations. La “ville” de Disney World à Orlando a été aménagée spécialement pour accueillir les équipes et devenir “The Bubble” (la bulle), mais les responsables du ballon orange américain ne pensaient sans doute pas qu’un dérapage raciste allait mettre en péril tous leurs efforts pour finir la saison. Le mouvement initié par les…

article suivant

L’Istiqlal traque les conflits d’intérêt avec une proposition de loi