Ancien chef de file du RNI à Rabat, Abdelkader Tatou claque la porte

Ancien président du Conseil de la ville de Rabat et coordinateur régional du RNI, Abdelkader Tatou a présenté sa démission à Aziz Akhannouch. Une décision motivée par des tensions avec d’autres membres de la formation.

Par

Abdelkader Tatou. Crédit: Rachid Tniouni/TelQuel

Du changement au sein du RNI. Ce 27 août, la formation pilotée par Aziz Akhannouch a vu le départ d’Abdelkader Tatou, ancien coordinateur régional du parti de la colombe dans la région Rabat-Salé-Kénitra. Ce dernier a remis sa démission au président du RNI à la suite de longues luttes intestines avec des membres de la formation en vue d’accéder à des postes de responsabilités, indique TelQuel Arabi.

Selon la même source, Abdelkader Tatou devrait toutefois poursuivre son parcours politique au sein d’une autre formation, l’Union constitutionnelle, avec lequel le RNI s’était allié à l’issue des élections législatives de 2016. La transhumance politique n’est pas une nouveauté pour le désormais ancien membre du RNI qui a présidé le Conseil de la ville de Rabat entre 2009 et 2015, puisqu’il a auparavant défendu les couleurs du Mouvement populaire.

La démission d’Abdelkader Tatou intervient après d’autres démissions en série de membres du RNI à Chtouka Aït Baha. Sans toutefois motiver cette décision, des membres de la formation ont confié à TelQuel Arabi qu’ils comptaient rallier les rangs de l’Istiqlal.

article suivant

Généralisation de la couverture sociale : Le RAMED sera confié à la CNSS, 14 milliards de dirhams consacrés à la réforme