Projet de loi de finances : El Othmani table sur une croissance de 5,4% pour 2021

Dans une note circulaire du chef de gouvernement adressée à ses ministres, les grandes priorités du projet de loi de finances (PLF) 2021 sont dévoilées. Après une récession de -5 % en 2020, le PLF ambitionne un taux de croissance de 5,4 % en 2021. Les détails.

Par

Saâd-Eddine El Othmani présidant la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, à Rabat. Crédit: MAP

Le projet de loi de finances 2021 sera une concrétisation des instructions royales à l’occasion de la fête du trône, avec trois priorités : la mise en place d’un plan de relance de l’économie nationale, la généralisation de la couverture sociale complète à tous les Marocains et la réforme du secteur public. Pour la concrétisation de la première priorité, le gouvernement s’engage à mettre en place tous les moyens relatifs aux financements, incitations et mesures de solidarité, afin de renforcer l’effort financier exceptionnel annoncé par le roi Mohammed VI lors du discours du trône (injection de 120 milliards de dirhams dans l’économie) pour accompagner les entreprises et notamment les PME. Il s’agit là de l’objectif premier du gouvernement en faveur des entreprises, visant la préservation des emplois et la régularisation de la situation des salariés affiliés…

article suivant

L’Istiqlal traque les conflits d’intérêt avec une proposition de loi