Réda Allali : “C’est notre histoire qui doit nous unir et pas une Coupe du Monde qui a lieu tous les quatre ans”

Réda Allali, chanteur de Hoba Hoba Spirit, chroniqueur et créateur du podcast Radio Maârif Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

Smyet bak ? Mohamed Ben Allal. Smyet mok ? Zakia bent Benali. Nimirou d’la carte? Dans le plus grand des respects, machi chghoulkoum (ce ne sont pas vos affaires, ndlr). Je veux bien rendre hommage à mes géniteurs, mais de là à rentrer dans les détails administratifs… Dimanche 26 juillet, les Marocains étaient soit sur les autoroutes, soit sur les réseaux sociaux à suivre une migration de masse. Vous appartenez à quelle catégorie ? Je faisais partie de ceux qui suivaient les réseaux sociaux. Heureusement pour moi, j’ai senti le vent tourner et j’ai pris mes dispositions dans la semaine. Mais ce qui s’est passé ce dimanche est choquant. Cela fait vingt ans que je parle du Maroc dans mes chroniques, mais la réalité parvient toujours à dépasser la fiction en termes de créativité et d’absurde. Ce qui nous arrive n’est ni anticipable ni imaginable. Cette année a été très dure pour le moral des Marocains. Certains ne le savent pas, mais vous êtes l’homme derrière Zakaria Boualem. Pouvez-vous expliquer pourquoi il n’a pas pris une ride en…

article suivant

Abécédaire de l’histoire de l’art au Maroc avec la nouvelle exposition du MMVI