Lalla Mimouna : des responsables des unités de conditionnement et des individus chargés du transport des ouvriers poursuivis

Le procureur du roi près le tribunal de première instance de Souk El Arbaa du Gharb a annoncé la décision de poursuivre des responsables de la gestion des unités de production de fruits rouges à Lalla Mimouna, dans la province de Kénitra, ainsi que certains individus chargés du transport des ouvriers.

Par

Une enquête avait été lancée “pour établir les responsabilités”, comme précisé par le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit. Crédit: FADEL SENNA / AFP

Sur la base des résultats des enquêtes judiciaires ordonnées par le parquet général concernant les circonstances de propagation du Covid-19 au sein de trois unités de conditionnement de fruits rouges à Lalla Mimouna, dans la province de Kénitra, et qui ont révélé un soupçon de manquement au respect des mesures de prévention et de précaution édictées par les autorités publiques pour enrayer la propagation de cette situation épidémiologique et garantir la sécurité des personnes, il a été décidé de poursuivre certains responsables de la gestion des unités de production susmentionnées, ainsi que certains individus chargés du transport des ouvriers, pour violation des dispositions de l’article 4 de la loi relative à l’état d’urgence sanitaire et de les convoquer à comparaître devant le tribunal pour qu’ils soient jugés conformément à la loi”, indique le communiqué du procureur du roi.

à lire aussi

Pour rappel, le 19 juin, plusieurs foyers épidémiques de contamination au Covid-19 ont été découverts parmi les ouvrières agricoles des usines de conditionnement Frigodar et Natberry Maroc à Lalla Mimouna, une commune située près de Moulay Bousselham, dans la province de Kénitra.

Près de 600 cas ont été annoncés dans un premier temps, auxquels se sont ajoutés des dizaines d’autres les jours suivants. Tous les cas dépistés ont été transportés dans un hôpital de campagne mis en place dans la commune de Sidi Yahya El Gharb afin de contenir l’épidémie.

Une enquête administrative, menée par une commission composée de membres des ministères de la Santé, de l’Agriculture, du Travail et de l’Intérieur, avait été lancée “pour établir les responsabilités”, comme précisé par le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit.

(avec MAP)

article suivant

6 août : 14 morts et 1.144 nouveaux cas en 24 heures, ​29.644 au total