Elections : le PAM, l’Istiqlal et le PPS veulent mettre fin au vote le vendredi

Le PAM, l’Istiqlal et le PPS s’apprêtent à rendre public leur mémorandum sur les lois électorales. Les trois partis de l’opposition proposent notamment de changer le jour du scrutin. 

Par

Les trois partis de l’opposition, le PAM, l’Istiqlal et le PPS, s’apprêtent à rendre public leur mémorandum sur les lois organiques régissant le processus électoral. Le document conjoint sera présenté lors d’une visioconférence prévue  ce mercredi 22 juillet.

Selon des dirigeants de partis contactés par TelQuel, ce mémorandum, qui sera remis au ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit, propose notamment de changer le jour du scrutin. Si celui-ci est initialement fixé le vendredi par la Constitution, les trois partis de l’opposition suggèrent de tenir les élections législatives et communales le mercredi.

De son côté, l’USFP, membre de la majorité gouvernementale, a fait une proposition similaire dans son mémorandum, apprend TelQuel de source proche du dossier.

article suivant

6 août : 14 morts et 1.144 nouveaux cas en 24 heures, ​29.644 au total