Des chèques-vacances pour sauver le secteur touristique 

Les parlementaires et l’Exécutif s’accordent sur la nécessité de sauver le secteur touristique fortement impacté par la crise sanitaire, et misent sur les chèques-vacances, un dispositif largement utilisé à l’international. Les détails.

Par

La baie d'Agadir. Crédit: DR

Le législatif donne un coup d’accélérateur au secteur touristique. Fortement impacté par la crise sanitaire causée par le nouveau coronavirus (Covid-19), le secteur du tourisme bénéficiera prochainement de deux dispositifs législatifs pour le renforcement du tourisme interne. Un nouvel outil, le chèque-vacances, a été proposé par le groupe parlementaire de l’Istiqlal le 13 juillet, et soutenu par la loi de finances rectificative pour sauver un secteur à l’agonie.

Relancer le tourisme interne

Largement utilisé à l’international, le chèque-vacances est une aide aux loisirs et aux vacances. En France par exemple, les fonctionnaires et employés bénéficient de chèques-vacances qui se présentent sous forme de coupures de 10, 20, 25 et 50 euros mises sous chéquier multivaleur. Ces coupons sont utilisables pour s’acquitter de frais d’hébergement, de transport, de loisirs, ainsi que de restauration.

Projet de loi
“Augmenter le budget vacances et loisirs des foyers à revenu intermédiaire, promouvoir les…

article suivant

L'Institut français du Maroc lance un fonds de soutien dédié à la production de spectacle vivant