Libération du journaliste Hamid El Mahdaoui après trois ans de prison

Le journaliste Hamid El Madaoui a quitté ce 20 juillet la prison de Tifelt après trois ans de détention pour “non-dénonciation d’une tentative de nuire à la sécurité intérieure de l’Intérieur”.

Par

Crédit : DR

Le journaliste Hamid El Mahdaoui a quitté ce matin la prison de Tifelt 2, où il purgeait une peine de prison de trois ans. Le fondateur du site d’information Badil, avait été condamné en appel en 2017, dans le cadre des procès du Hirak du Rif, pour “non-dénonciation d’une tentative de nuire à la sécurité intérieure de l’Intérieur”.

Dans une déclaration à nos confrères d’Al Yaoum 24, le journaliste et militant explique que sa famille et ses confrères journalistes ont été d’un grand soutien durant sa détention.

Il a expliqué qu’à travers sa condamnation, “on a essayé de condamner le peuple”. Il estime également que le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) “n’a pas été à la hauteur” et a raté son rendez-vous avec l’histoire dans la gestion du dossier du Hirak.

article suivant

6 août : 14 morts et 1.144 nouveaux cas en 24 heures, ​29.644 au total