Hisham Aidi : “Black Lives Matter est multiethnique et multiracial”

Pour le politologue Hisham Aidi, le mouvement Black Lives Matter est particulier en bien des points. Pour le comprendre, il faut l’inscrire dans l’histoire de la notion de “race” aux Etats-Unis, et dans celle de ce début du XXIe siècle. Tour d’horizon.

Par

Hisham Aidi, politologue

Le Tangérois Hisham Aidi s’installe à New York en 1993 pour y étudier l’économie politique. La musique hip-hop, la mythologie autour de Malcom X et le mouvement de libération des noirs le capteront ensuite.Il s’engage dans différents programmes d’éducation, dans des écoles à Harlem. Pendant la préparation de son doctorat, il pratique le journalisme. Pour le New African Magazine, il couvre Harlem et le Bronx : la vie du ghetto, ses mobilisations sociales. Il a vu Fidel Castro donner son dernier discours à New York. Aidi a aussi publié dans The Atlantic, The Nation et The New Yorker. Il est resté à Harlem pour y étudier les luttes politiques, ainsi que l’art et la vie spirituelle qui animent ce véritable chaudron culturel. “Je suis arrivé pendant l’ère du crack. Nous avons survécu au crack. Nous avons survécu à la…

article suivant

Généralisation de la couverture sociale : Le RAMED sera confié à la CNSS, 14 milliards de dirhams consacrés à la réforme