Foyers de contamination : les sardinières de Safi, nouvelles victimes du profit ?

Des centaines de cas de contamination au Covid-19 ont été découverts 
ces derniers jours parmi les employées d’une unité de conserverie de sardines 
à Safi. La ville a été reconfinée sur fond de colère des ouvrières et des syndicats, qui dénoncent un scénario similaire à celui des usines de fraises de Lalla Mimouna.

Par

18 unités de poissons situées dans la zone ont cessé leur activité. Crédit: JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Cela faisait plusieurs jours que les ouvrières de l’usine Etamar à Safi, spécialisée dans la conserve de sardines et de maquereaux et appartenant au groupe Unimer dirigé par Saïd Alj, demandaient à leur employeur des tests de dépistage du Covid-19. Plusieurs cas de contamination à l’hôpital Mohammed V de la ville laissaient craindre une propagation du virus au sein de l’usine. Une ouvrière, qui s’était rendue à l’hôpital quelques jours auparavant, aurait en effet présenté des symptômes en rentrant à l’usine, suscitant l’inquiétude dans les rangs des travailleuses, selon des sources locales. Après avoir interrompu leur travail et manifesté devant l’usine, les ouvrières ont finalement obtenu gain de cause le week-end dernier. Une vaste opération de dépistage a permis de détecter au moins 400 cas de contamination…

article suivant

6 août : 14 morts et 1.144 nouveaux cas en 24 heures, ​29.644 au total