Marrakech au-delà du city branding

Dans “Marrakech, ou le souk des possibles”, l’anthropologue français Michel Peraldi retrace la passionnante histoire de l’explosion économique de Marrakech.

Par

Marrakech est devenue ce que les publicitaires appellent un concept : non pas un produit ou même une gamme de produits, mais une sorte de “label” qui peut être apposé sur tout ce que l’imagination des consommateurs acceptera comme affinités électives entre une “atmosphère“ et un produit.” Après Marseille et Casablanca, l’ancien directeur du Centre Jacques Berque de 2005 à 2010 s’intéresse à la façon dont la ville ocre, bourgade marginale au début du XXe siècle, est devenue en quelques décennies une métropole classée par les guides touristiques parmi les cent villes “qu’il faut avoir visitées”.

Mise en récit du label

Michel Peraldi, anthropologue et directeur de recherche
à l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS), est l’auteur entre autres de “Casablanca, figures et scènes métropolitaines“ (avec Mohamed Tozy, Karthala, 2001).
Ce travail d’anthropologie urbaine, initialement paru en 2018 chez La Découverte, est aussi riche qu’accessible. Michel Peraldi…

article suivant

La République d'Haïti décide d’ouvrir un Consulat Général à Dakhla