Les casernes militaires, nouvel enjeu du combat de coqs Maroc-Algérie

L’annonce de la création d’une caserne militaire dans les environs de Jerada a été perçue comme une véritable menace de l’autre côté de la frontière, en Algérie. Entre crainte sécuritaire et soupçons d’espionnage, l’épisode vient s’ajouter au feuilleton tendu que tissent les deux pays depuis ce début d’année.

Par

MAP

Les mois d’inertie engendrés par le nouveau coronavirus n’auront pas suffi à apaiser les tensions entre les deux voisins du Maghreb. Elles reprennent même de plus belle, après un début d’année marqué par les crispations autour de l’installation de consulats généraux africains dans les villes de Laâyoune et Dakhla. Dernier épisode en date, un combat de coqs de part et d’autre de la frontière maroco-algérienne sur fond d’accusation de militarisation. C’est le site TSA qui a dégainé le premier, le 23 juin, en publiant une information selon laquelle Alger lancerait la construction d’une base militaire à l’ouest du pays. “Le projet, dont on ignore les détails, intervient en réponse à la récente initiative marocaine de construire une base militaire non loin des frontières algériennes”, appuie le pure-player, citant une source militaire….

article suivant

Confinez-nous... mais un jour par semaine seulement : la nouvelle suggestion du HCP