Pourquoi l’armée prend en charge les cas positifs

Dans la soirée du 13 juin, un communiqué conjoint des ministères de la Santé et de l’Intérieur annonçait le regroupement des cas actifs de Covid-19 au Maroc au sein de deux structures sanitaires à Benslimane et Benguerir. Cependant, beaucoup d’interrogations demeurent.

Par et

Contacté par TelQuel, le ministère de la Santé indique que la structure litière peut atteindre “1000 lits sur les deux sites”. Crédit: FADEL SENNA / AFP)

L’annonce a fait l’effet d’une bombe sur les réseaux sociaux. Conjointement signé par les ministères de la Santé et de l’Intérieur, un communiqué diffusé le 13 juin annonçait le regroupement des quelque 700 cas actifs stables atteints de coronavirus, au sein de deux structures sanitaires à Benslimane et Benguerir. Sur ces structures d’accueil, nous n’en saurons pas plus, hormis qu’elles permettront aux autorités de mettre en place des mesures de déconfinement à compter du 20 juin. Sur les infrastructures en question, le transport des patients vers ces unités ou encore leur capacité d’accueil, le mystère reste entier.

Pourquoi cette stratégie ?

Le premier objectif de la manœuvre est d’accélérer, à partir du 20 juin, un processus de levée progressive du confinement tout en tenant compte de “l’évolution de la situation épidémiologique du royaume”. Le second objectif est de libérer les…

article suivant

4 juillet, 18h: 534 cas en 24 heures, 13 822 au total