Déconfinement : l’Intérieur définitivement aux manettes

Le ministère de l’Intérieur a préconisé la date du 8 août pour la levée de l’état d’urgence sanitaire. Mais après des “débats” au sein du Conseil de gouvernement, c’est la date du 10 juillet qui sera finalement adoptée. Le département de Laftit garde tout de même le contrôle discrétionnaire sur les paramètres du déconfinement.

Par

TNIOUNI/TELQUEL

Adopté le 9 juin en Conseil de gouvernement, le décret 2.20.406 a prolongé l’état d’urgence sanitaire d’un mois, jusqu’au 10 juillet. S’il ne fixe aucune mesure d’allégement du confinement, le texte donne au ministère de l’Intérieur la latitude pour prendre, au nom de l’Exécutif, les mesures qu’il juge appropriées pour réduire, ou non, les restrictions figurant dans l’article 2 du décret établissant l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire. “À la lumière de l’évolution de la situation épidémiologique dans les différentes régions et provinces du Royaume et en concertation avec les départements ministériels concernés”, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, pourra ainsi décider des dispositions adéquates à prendre. Des dispositions qui témoignent de la dimension prise par son département durant la crise sanitaire où son influence devrait davantage…

article suivant

La CGEM et la DGI créent une structure commune pour réduire les litiges entre administration fiscale et entreprises