Face à la gronde des étudiants médecins, l’Exécutif tente de calmer le jeu

Les ministère de la Santé et de l’Éducation nationale ont réagi “positivement” à la décision de la Commission nationale des étudiants en médecine (CNEM) de reprendre le mouvement de grève. Une série de mesures sont déjà engagées, en attendant une réforme globale du système.

Par

Suite au mouvement de boycott des étudiants médecins, certains parents d'étudiants ont reçu la visite du Moqadem pour raisonner leurs enfants. Crédit: Tniouni

La tutelle répond positivement aux revendications des étudiants des facultés de médecine et de pharmacie. Les secrétaires généraux du ministère de la Santé et du ministère de l’Éducation nationale ont présidé, mardi 9 juin, une réunion pour “étudier le bilan de la mise en place des clauses de l’accord scellé le 28 août dernier avec la Commission nationale des étudiants en médecine (CNEM)”, apprend-on d’un communiqué diffusé ce jeudi 11 juin. Une tentative d’apaiser les tensions après la décision de la CNEM de reprendre “la bataille de dignité” ?

à lire aussi

Au cours de cette réunion, les responsables des deux départements ont mis en lumière les efforts déployés par le gouvernement pour concrétiser les promesses tenues dans le cadre de cet accord. Plusieurs mesures ont été annoncées, notamment l’augmentation de la valeur de la prime de responsabilité…

article suivant

Les grands gagnants de la crise, épisode 5 : Intelcia poursuit sa conquête de nouveaux territoires