Mohamed Amekraz défend son bilan devant la Commission des secteurs sociaux

Lors d’une réunion de la Commission des secteurs sociaux, le ministre de l’Emploi a fait ce mardi 9 juin un point sur la situation de l’emploi dans le pays et annonce la mise en place d’un programme national pour la santé professionnelle. Morceaux choisis.

Par

Mohamed Amekraz. Crédit photos : Rachid Tniouni/TelQuel

Lors d’une réunion de la Commission des secteurs sociaux, le ministre de l’Emploi a fait ce mardi 9 juin un point sur la situation de l’emploi dans le pays et annonce la mise en place d’un programme national pour la santé professionnelle. Morceaux choisis.

“J’aurais aimé recevoir vos questions à l’avance afin de pouvoir préparer les réponses vu qu’elles nécessitent des statistiques et des données précises que je n’ai pas en tête. D’ailleurs, nous acceptons les invitations de toutes les commissions parlementaires, et afin de répondre à ceux qui estiment que nous avons pris du retard dans la programmation de cette réunion, je leur exprime mon désaccord. Nous avons reçu l’invitation à cette réunion le 29 mai, et même si nous avions des engagements préalables à honorer, nous avons tenu à y assister. La commission des secteurs sociaux est une commission dont les thématiques sont étroitement liées à celles du ministère.”

Conjoncture mondiale

“Comme vous le savez, les grandes puissances économiques du monde ont souffert de l’impact économique du coronavirus. L’expérience marocaine s’est distinguée par les consignes de Sa Majesté. Le ministère a pris plusieurs dispositions afin d’aider les entreprises en difficulté pendant cette pandémie.”

Nous avons suivi, contrôlé et apporté de l’assistance à 6700 entreprises réparties sur les différentes directions provinciales du pays. La majorité de ces entreprises exercent dans le secteur des services, étant donné que c’est le secteur qui emploie le plus dans notre pays. Le secteur de l’industrie vient en seconde position, puis le secteur du commerce.”

Conseiller et orienter

“Afin de prévenir l’émergence d’épicentres de propagation au sein des entreprises, le ministère de l’Emploi ainsi que le ministère de l’Industrie ont mis en place des procédures de suivi au sein des établissements. Nous avons également créé des commissions provinciales. Des visites d’inspecteurs du travail ont régulièrement eu lieu dans ces établissements.”

“Le ministère de l’Emploi a également créé une plateforme téléphonique intégralement dédiée à la réception d’appels, de plaintes, et à l’explication des mesures supposées régir le lieu de travail en temps de pandémie. Cette ligne est ouverte aux employés et aux patrons désireux d’avoir plus d’informations sur le comportement adéquat en ces circonstances. Entre le 8 mai et le 4 juin, cette plateforme a traité plus de 3591 appels.”

“Le ministère a également organisé, le 28 avril, à l’occasion de la Journée mondiale de la santé, une conférence scientifique internationale par visioconférence sur les mesures préventives contre le coronavirus dans les lieux de travail. Cette conférence a connu la participation d’experts nationaux et internationaux.”

“Un site a également été créé afin d’accompagner la distribution d’aides financières pour les personnes exerçant dans le secteur informel, en plus des aides financières fournies à ces familles. Ces aides initialement destinées aux Ramedistes ont fini par être élargies aux non ramédistes. Ce site a traité deux millions de plaintes, 400.000 plaintes ont été refusées, le reste est en cours de traitement.”

“Les salariés adhérents au régime de la CNSS en arrêt temporaire de travail ont également pu profiter d’une allocation mensuelle de 2000 dirhams. Les prélèvements des crédits d’habitation ont été suspendus.”

La santé et le travail

“Nous avons mis en place un programme national pour la santé professionnelle. L’importance d’un tel programme ne réside pas uniquement dans les circonstances de pandémie que nous traversons actuellement : il répond à des problématiques primordiales dans notre pays. Ce programme exécutif comprend des engagements ministériels majeurs.”

“Ce programme comprend quatre orientations : le renforcement de la culture de prévention dans le lieu du travail, l’implication des partenaires, le renforcement des systèmes de prévention en matière de santé, et le soutien des programmes de prévention des risques liés au travail. Cette politique publique est dotée de 22 objectifs ambitieux. J’espère que cette avancée constituera un sujet de débat indépendant au sein de la commission des secteurs sociaux.”

“Le ministre compte continuer ses efforts après la levée du confinement pour faire face à l’impact économique du coronavirus sur le marché de l’emploi tout érigeant la protection de la santé des salariés et des patrons au sein des entreprises comme priorité.”

article suivant

4 juillet, 18h: 534 cas en 24 heures, 13 822 au total