Soutenir en achetant, est-ce compatible ? L’initiative d’acquisition de la FNM fait débat

La fondation nationale des musées a dégagé 6 millions de dirhams pour soutenir les artistes, durement touchés par la pandémie. Une initiative inédite, aussitôt critiquée, notamment sur la portée de l'opération d’acquisition.

Par

MMVI. Crédit : Yassine Toumi

Face à la  pandémie de coronavirus, expositions, projets de résidences, biennale et ventes aux enchères ont été suspendus « jusqu’à nouvel ordre ». Comme pour d’autres secteurs, cette mise à l’arrêt brutale a crucifié le maillon le plus faible de la chaîne : les artistes, déjà fragiles et précaires du monde d’avant Covid-19. La fondation nationale des musées (FNM), organe gérant les musées du Royaume, s’est saisie de ce dossier brûlant et clivant et a décidé  de dégager 6 millions dirhams pour acquérir des œuvres d’artistes, en priorité émergents, et donc « aider » les créateurs en difficulté. À cette somme s’ajoute deux chèques de 300.000 dirhams, soit 600.000 dirhams, offerts par un Marocain « haut placé » et un Français né au Maroc, tous deux ayant souhaité rester discrets sur leur don. « La réflexion de renforcer le fonds de la fondation nationale des musées, qui comprend des œuvres d’art moderne et contemporain issues essentiellement de…

article suivant

Les trois piliers du PLF rectificative 2020