Oualalou à Youssoufi : “Tu nous quittes en tant que moujahid parmi les plus grands moujahidine“

Accompagné jusqu’à sa dernière demeure par un comité restreint 
de proches et de personnalités, Abderrahmane Youssoufi a eu droit à 
un enterrement des plus intimes au cimetière Chouhada de Casablanca, 
le 28 mai. Camarade socialiste de la première heure du défunt zaïm, Fathallah Oualalou a tenu, à sa manière, à saluer une dernière fois l’homme d’État.

Par

Fathallah Oualalou lors de son oraison funèbre pour Youssoufi au cimetière Chouhada à Casablanca. Derrière lui, Driss Jettou, une des rares personnes présentes lors de la cérémonie pour cause de confinement.

Mon frère Abderrahmane Youssoufi, il nous est important de prononcer quelques mots, car tu as été, depuis ta naissance et jusqu’à ta mort, un homme exceptionnel. Nous sommes venus aujourd’hui, nous tes amis, les amis de ton épouse, Madame Hélène, pour l’accompagner en ce jour de dernier adieu, et pour lui exprimer nos condoléances ainsi qu’à tous les Marocains pour ta perte à la suite, ces dernières années, d’une longue lutte contre la maladie. Une période durant laquelle tu as été entouré de l’attention particulière de Sa Majesté le roi Mohammed VI que Dieu le préserve. Aujourd’hui, l’homme exceptionnel que tu es nous quitte en des circonstances exceptionnelles, alors que les Marocains sont en “Jihad” contre l’épidémie du coronavirus. Tu nous quittes en tant…

article suivant

“Notre marche est la lecture”, Abdelkader Retnani, président de l’Union professionnelle des éditeurs du Maroc