Des paniers contre des promesses de vote ? A Outat El Haj, des tensions RNI/FGD

La polémique enfle à Outat El Haj (province de Boulemane) où certaines familles touchées par les mesures de confinement se sont plaintes d’une « exploitation » de la distribution des aides à des fins électoralistes. Si le RNI a été directement visé, son président du Conseil communal décline toute implication partisane dans le vaste processus de distribution géré exclusivement par les Autorités locales.

Par

Les élus du Cercle d’Outat El Haj (prés de 20 000 habitants) se livrent à un affrontement à distance sur fond de directives du ministère de l’Intérieur. Fin mars dernier, le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit,  avait en effet fixé les règles de distribution des aides alimentaires aux familles touchées par les répercussions de l’État d’urgence sanitaire. En vertu de la loi, aucun élu n’est autorisé à prendre part à ce type d’opération. Et seuls les agents des Autorités locales sont habilités à cet effet.Dans des messages audio parvenus à TelQuel, des citoyens locaux ont tout de même rapporté à leurs élus une « distribution des aides d’El Ahrar (les Indépendants, en référence au RNI, ndlr) ». Les distributeurs de ces paniers…

article suivant

“Notre marche est la lecture”, Abdelkader Retnani, président de l’Union professionnelle des éditeurs du Maroc