Fatima Mernissi, figure de l’anticonfinement

PARUTION. “Rêves de femmes, conte d’une enfance au Harem”, le chef-d’œuvre de Fatima Mernissi est désormais accessible en poche. Un hymne 
à la liberté.

Tu deviendras une dame moderne, instruite. Tu réaliseras le rêve des nationalistes. Tu apprendras les langues étrangères, tu auras un passeport, tu liras des milliers de livres et tu t’exprimeras comme une autorité religieuse.” Tel est le rêve de Yasmina pour sa petite fille qui, née dans un harem à Fès, contemple le ciel infini qui surplombe la cour carrée. Dans les années 1940, alors que la ville bouillonne de l’effervescence nationaliste, le désir d’indépendance brûle aussi au sein des familles. Témoin d’un monde régi par d’intraitables hudud, la petite fille décode les résistances, de moins en moins muettes, à la loi patriarcale.

Dépasser les limites

Fatima Mernissi (1940-2015) était sociologue. elle a reçu
en 2003 le prix Prince des asturies et en 2004 le prix erasme pour l’ensemble de son œuvre, consacrée aux logiques d’émancipation, notamment des femmes.
Après plusieurs essais, Sexe, idéologie, Islam

article suivant

Vaccin anti-Covid : les doutes des médecins MRE