Pour Mehdi Karkouri, la réussite des programmes de santé publique passe par l’implication des communautés

Par Mehdi Karkouri

Docteur en médecine et professeur de l’enseignement supérieur à la faculté de médecine de Casablanca, Mehdi Karkouri est aussi président de l’Association de lutte contre le sida (ALCS) et membre de l'union internationale "Coalition Plus". Pour l’expert en dépistage du VIH et prévention combinée auprès de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il est important de renforcer l’expertise communautaire et d’en profiter pour réussir les programmes de santé publique.

Légitimer et renforcer l’expertise communautaire

Les acteurs communautaires ont largement prouvé leur importance dans la gestion d’un problème de santé publique. Dans le cas de l’histoire de l’infection à VIH, l’inclusion des agents communautaires dans la riposte a été fondamentale pour booster cette réponse. Un exemple éclatant en est le dépistage dit “communautaire” de l’infection à VIH, ou dépistage démédicalisé, mis en place par l’Association de lutte contre le sida (ALCS), avec la collaboration du ministère de la Santé. Il s’agit de permettre à des agents issus des communautés qu’ils représentent et qui sont responsables envers celles-ci de réaliser un test de dépistage du VIH, au moyen d’un test rapide, facile…

article suivant

Sélection de films du CCM : quatre films à ne surtout pas rater