Exténués, les Marocains bloqués à Melilia dénoncent le favoritisme du premier rapatriement

Le 15 mai, 200 Marocains sortaient de Melilia. Plus de deux mois après la fermeture des frontières et à quelques jours de l’Aïd, beaucoup de mystère entoure le retour au pays de ceux qui sont encore bloqués dans l’enclave espagnole.

Par

L'un des postes-frontière entre Melilia et le Maroc.
L'un des postes-frontière entre Melilia et le Maroc. Crédit: DR

Après-midi du vendredi 15 mai au poste-frontière de Beni Nsar. Une dizaine de Marocains essaimés à l’entrée de Melilia scrutent et filment la sortie des autocars transportant 200 nationaux qui étaient bloqués dans le préside espagnol depuis la décision marocaine de fermeture des frontières, le 17 mars dernier. Ce sont six autocars au total, à raison de deux par convoi policier, qui ont été mobilisés. Assis en zigzag, les 200 Marocains saluent à travers les vitres leurs compatriotes, actant leur retour au pays. Ils seront transférés à la station balnéaire de Saïdia. Leur confinement durera 14 jours, sous protocole de distanciation sociale. Une source informée confie à TelQuel que parmi les 200 rapatriés, qui ont tous été testés, “un seul cas de contamination au Covid-19” a été signalé. Mais qu’en est-il des nationaux toujours bloqués…

article suivant

L'artiste marocain Abdeladim Chennaoui n'est plus