Les coopératives, fragiles face à la crise

La crise sanitaire et économique actuelle met à rude épreuve un grand nombre de coopératives, et pousse le secteur à chercher tant bien que mal des solutions pour l’après.

Par et

Une des femmes de la coopérative Afra en train de nettoyer les noix d'argan, en 2015. Crédit: Tarek Bouraque

La pandémie a eu un impact sérieux sur notre activité. Les adhérents sont réticents à travailler parce que nous sommes en contact avec beaucoup de gens dans le cadre de notre travail. Nous avons enregistré une baisse importante au niveau des ventes. Nos recettes ont baissé de 65 %. C’est énorme pour une petite coopérative comme la nôtre”, témoigne Taha Mohammed, membre de la coopérative El Hamri spécialisée dans les huiles et les olives, dans la région de Beni Mellal. Les neuf membres de la petite structure s’approvisionnent auprès des agriculteurs de la région, mais ont vu leurs ventes diminuer fortement depuis le début du confinement. “Nous avions convenu avec les agriculteurs de les payer le 30 mai dans l’espoir que les mois sacrés de chaâbane et de ramadan connaissent un nombre important de vente, comme d’habitude. Mais avec la pandémie, cela n’a pas été le cas”, déplore le producteur qui confie se…

article suivant

Le roi Mohammed VI rend hommage à Abderrahmane Youssoufi