Le ministère de la Santé lance une stratégie de dépistage massif

Dans une circulaire datée du 20 mai adressée aux directeurs régionaux de la santé, le ministre de la Santé annonce une stratégie de dépistage de près de 1,8 million de tests.

Par

Le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, répondant à une question orale à la Chambre des conseillers, le 14 avril à Rabat. Crédit: MAP

Via une circulaire adressée aux directeurs régionaux de la santé mercredi 20 mai, le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb lance une stratégie de dépistage de près de 1,8 million de tests. Dans ce document dont TelQuel détient copie, le ministre explique que cette décision a été prise dans le but de préparer la levée du confinement.

L’objectif chiffré de cette campagne est de 1.790.000 tests de dépistage et 125.000 tests de diagnostic précoce. Programmée sur une durée de trois mois, de mai à la fin du mois de juillet, cette campagne utilisera la technique de diagnostic moléculaire. Toutefois, le département de Khalid Ait Taleb explique que des tests de diagnostic rapide ne pourront être utilisés qu’après validation par un comité.

Dépasser la crise

Selon Khalid Ait Taleb, la situation épidémiologique au Maroc est caractérisée par “une évolution temporelle en vagues successives, dont la plus importante serait celle du 16-17 avril, puis un ralentissement de la vitesse de la propagation de l’infection, une prédominance des formes bénignes avec une nette diminution de la létalité, et une baisse notable des cas confirmés”.

Étant donné que “le confinement tel qu’il est mis en place actuellement” ne peut “être prolongé indéfiniment”, Khalid Ait Taleb, défend que certaines études encouragent la détection précoce pendant le confinement, en vue de “réduire la période de transmission en identifiant rapidement les formes paucisymptomatique (qui présentent très peu de symptômes, ndlr) et les porteurs asymptomatiques”.

Par conséquent, cela permettrait d’éviter “les éclosions de clusters, l’allongement de la période de l’épidémie et l’augmentation du risque de propagation communautaire”.

article suivant

DGSN: Ouverture d'une enquête sur le suicide d’un inspecteur par l’arme de service d'un collègue