Botola : la prolongation de l’état d’urgence complique-t-elle la reprise ?

À l’arrêt depuis le mois de mars dernier, le championnat marocain avait pourtant atteint un stade assez avancé. Comment les responsables envisagent-ils la reprise ? Révélations.  

Par

Derby WAC-Raja de la Coupe Mohammed VI (5-5 score cumulé des deux matchs, novembre 2019). Crédit: DR

La planète football reprend du service petit à petit avec la reprise des entraînements — dans le respect des mesures sanitaires — dans plusieurs pays comme le Portugal et l’Angleterre. Si en France, la messe est dite depuis quelques semaines avec l’arrêt définitif du championnat et le couronnement du Paris St-Germain, c’est loin d’être le cas en Allemagne. Le pays d’Angela Merkel a décidé de reprendre le championnat, avec des matchs à huis clos, à compter du samedi 16 mai.

à lire aussi

Qu’en sera-t-il au Maroc, qui a prolongé l’état d’urgence jusqu’au 10 juin prochain (minimum) ? La décision reviendra aux autorités, et dépendra de l’évolution de la situation épidémique au royaume. Aucune éventualité n’est pour l’instant écartée.

Des conditions de reprise précises

Plus aucun ballon ne tourne au Maroc depuis le 14 mars dernier et la décision de l’arrêt de toute activité footballistique comme mesure préventive contre la propagation du coronavirus. Entre-temps, l’état d’urgence sanitaire a été déclaré au…

article suivant

Ecoles privées : Bonnet d’âne et blanc bonnet ?