“Le Marrakech”, palais flottant de Hassan II

Le roi défunt transbahutait l’intendance du palais à l’intérieur du ferry Le Marrakech pour ses voyages officiels les plus symboliques : en Algérie, en Libye, en Tunisie et en France. Le bateau royal devenait pour l’occasion une arme diplomatique.

Par

ALGEr, 1988. Le monarque admire le port d’alger depuis la cabine de commandement. Crédit: Mohamed Maradji

Habitué à des traversées routinières entre Tanger et Sète, le Marrakech était régulièrement réquisitionné par Hassan II pour ses visites officielles. Les 160 hommes d’équipage se mettaient entièrement au service du monarque, qui faisait nettoyer le bateau des soutes au ponton et ajouter une épaisse couche de faste dans la déco. Puis Hassan II larguait les amarres. Courant 1989, le souverain arrive en vue du port de Tripoli. Le voyage va s’avérer périlleux pour Hassan II venu commémorer chez Mouammar Kadhafi l’anniversaire de la révolution libyenne. Le Marrakech s’apprête à accoster et le roi, debout sur la passerelle du pont, constate une pagaille incroyable sur les quais. Aucun protocole n’a été mis en place, la sécurité est désorganisée et des jeunes dans la foule portent des mitraillettes en bandoulière. “Nous avions une peur terrible, on pouvait s’attendre à tout vu les relations tumultueuses entre le Maroc…

article suivant

Efficacité des vaccins Covid-19 : la bataille des chiffres