Aziz Rabbah défend la stabilité de l’approvisionnement en gaz en Conseil de gouvernement

Le ministère de l’Énergie et des Mines Aziz Rabbah a présenté le 14 mai en Conseil de gouvernement un bilan de la situation énergétique du pays en temps de pandémie.

Par

Aziz Rabbah, ministre de l’Energie, des Mines et de l’Environnement. Crédit: Yassine Toumi/TelQuel

Lors du Conseil du gouvernement du jeudi 14 mai, le ministre de l’Énergie et des Mines Aziz Rabbah a expliqué que les imports programmés et vérifiés en butane étaient suffisants pour répondre au besoin national. Le royaume conserve un stock qui dépasse le besoin national quotidien de 7000 tonnes, a-t-il assuré.

En ce qui concerne l’approvisionnement en électricité, le ministre a affirmé que la situation était “stable et flexible pour les distributions d’électricité”. Il a ainsi souligné que durant l’état d’urgence sanitaire, une baisse de 14 % en moyenne de la demande en électricité a été enregistrée

Perturbation de l’activité minière

En ce qui concerne le secteur des mines, Aziz Rabbah a expliqué que la situation épidémiologique avait influencé le cours normal des activités des entreprises minières. Les entreprises du secteur ont ainsi connu un arrêt ou une suspension de l’activité minière par étape, à l’excepté du secteur des phosphates qui a pu conserver le même rythme et enregistré des performances louables.

Selon le ministre, l’arrêt ou la suspension des activités de plusieurs entreprises minières (86 exerçant dans le cadre d’autorisations minières), et son impact négatif a concerné 107 sites d’exploitation répartis dans tous le royaume à des degrés différents.

Le secteur minier traditionnel a également été impacté par la situation épidémiologique avec un arrêt partiel des chantiers miniers traditionnels.

article suivant

L'annonce de certaines mesures dernièrement ne signifie guère la levée de l’état d’urgence sanitaire (Laftit)