Risques et opportunités du Maroc post-Covid

Depuis le début de la crise, TelQuel consacre un cahier spécial, #Restart, pour penser la relance économique post-coronavirus. En synthétisant les contributions et les réflexions des différents intervenants, un consensus se dégage sur la voie à suivre. Round-up.

Par

L’occasion est venue 
de réorienter la politique industrielle pour favoriser l’économie nationale.

Le protectionnisme et le repli sur soi ne permettront pas la relance économique. L’attitude défensive en attendant que “la crise passe” peut faire rater au royaume des opportunités de rebond. Face à une Europe qui questionne de plus en plus sa dépendance vis-à-vis de la Chine, le Maroc de par sa proximité semble être un choix de remplacement idéal. De plus, la taille réduite du marché national ne permettra pas l’émergence d’industries fortes et compétitives. À travers les quatre épisodes de notre cahier #Restart, et en synthétisant une quarantaine de contributions de consultants, experts et opérateurs économiques et sociaux, TelQuel a dégagé une ligne directrice pour un Maroc post-crise plus fort.

à lire aussi

La Chine si loin, le Maroc si proche

Si depuis le début des années 2000, le royaume a fait le choix de l’ouverture de son économie à l’international en signant…

article suivant

Aïd Al Fitr célébré dimanche au Maroc