Escalade des tensions entre Rabat et Alger

Devant des ressortissants coincés à Oran en raison du coronavirus, ce 13 mai, le consul du Maroc Ahardane Boutahar a appelé à la vigilance, qualifiant l’Algérie de “pays ennemi”. Des propos qui ont provoqué un véritable tollé diplomatique en moins de 24 heures.

Par

L’ambassadeur du Royaume du Maroc en Algérie, Lahcen Abdelkhalek, a été convoqué par le chef de la diplomatie algérienne à Alger, Sabri Boukadoum, ce mercredi 13 mai. C’est ce qu’indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères dans lequel il est mentionné que l’ambassadeur a été “confronté aux déclarations faites par le consul général du Royaume du Maroc à Oran lors de la discussion qui a eu lieu entre lui et les citoyens marocains”. Sur un fil depuis de nombreux mois, les relations entre les deux pays voisins connaissent à nouveau un soubresaut, et ce, malgré le contexte de pandémie mondiale liée au Covid-19. La raison ? La diffusion d’une vidéo dans lequel le consul du Maroc à Oran qualifie son pays d’affectation de “pays ennemi”. Des propos jugés par la diplomatie algérienne comme “une grave violation des normes et…

article suivant

Alors que la RAM s'empare du créneau des low-costs, Marrakech “passe à l’offensive” pour sauver sa saison hivernale