Escalade des tensions entre Rabat et Alger

Devant des ressortissants coincés à Oran en raison du coronavirus, ce 13 mai, le consul du Maroc Ahardane Boutahar a appelé à la vigilance, qualifiant l’Algérie de “pays ennemi”. Des propos qui ont provoqué un véritable tollé diplomatique en moins de 24 heures.

Par

L’ambassadeur du Royaume du Maroc en Algérie, Lahcen Abdelkhalek, a été convoqué par le chef de la diplomatie algérienne à Alger, Sabri Boukadoum, ce mercredi 13 mai. C’est ce qu’indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères dans lequel il est mentionné que l’ambassadeur a été “confronté aux déclarations faites par le consul général du Royaume du Maroc à Oran lors de la discussion qui a eu lieu entre lui et les citoyens marocains”. Sur un fil depuis de nombreux mois, les relations entre les deux pays voisins connaissent à nouveau un soubresaut, et ce, malgré le contexte de pandémie mondiale liée au Covid-19. La raison ? La diffusion d’une vidéo dans lequel le consul du Maroc à Oran qualifie son pays d’affectation de “pays ennemi”. Des propos jugés par la diplomatie algérienne comme “une grave violation des normes et…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés