“Il est temps d’impliquer davantage le secteur socio-économique dans le financement”: ce que veulent les responsables du secteur de la recherche

La lutte contre le Covid-19 met en exergue l’importance de la recherche scientifique. La directrice par intérim du Centre national pour la recherche scientifique et technique, Jamila El Alami, et son prédécesseur Mohamed Khalfaoui, actuel secrétaire général du département de Recherche scientifique au ministère de l’Éducation nationale, répondent à nos questions.

Par

Alors que les études relatives au Covid-19 se multiplient dans le monde, pour répondre aux défis liés à la pandémie, la nécessité de renforcer le secteur de la recherche scientifique au Maroc apparaît plus que jamais nécessaire. En janvier 2019, le ministre de l’Éducation nationale Saaïd Amzazi avait déclaré que le budget alloué à la recherche et au développement était de l’ordre de 0,8 % en 2017. Le pays, qui avait donc dépensé cette année-là près de 14 milliards de dirhams selon l’Institut de statistiques de l’UNESCO (ISU), se situait à l’échelle du continent en troisième position derrière l’Égypte et l’Afrique du Sud en matière de dépenses, mais reste mal classé à l’échelle internationale.

à lire aussi

La crise sanitaire actuelle a mis en lumière les défaillances du secteur de la recherche…

article suivant

Le roi Mohammed VI rend hommage à Abderrahmane Youssoufi