Yassine Salhi : “A ce jour, nous ignorons quel sera le sort de la Botola”

Yassine Salhi, joueur du Raja de Béni Mellal

Smyet bak ? Essalmi Salhi. Smyet mok ? Fatma Aounan. Nimirou d’la carte ? Je n’ai jamais retenu ce numéro. Où êtes-vous confiné ? Je suis revenu à Casablanca, près de mes parents. Mi-mars, le Raja de Béni Mellal a arrêté les entraînements, comme tous les clubs d’ailleurs. Vous avez raconté à vos followers sur Instagram que la Botola avait baissé le rideau juste après votre magnifique coup franc, planté contre Oued Zem. Quelle causalité ? En vérité, le coronavirus s’est propagé avant que je ne marque ce but. Mais il y avait l’euphorie de la victoire à Oued Zem (le 9 mars, ndlr), mélangée à l’angoisse de choper le virus. J’avais donc laissé dire que c’est moi qui ai fermé les stores de la Botola (rires). On a perdu votre trace dans le Golfe, avant de vous retrouver à Béni Mellal en début d’année. Etes-vous toujours motivé pour revenir au top niveau malgré les circonstances actuelles ? Bien sûr ! Nous avons maintenu nos séances d’entraînement. Toute l’équipe répond présent sur WhatsApp. Le président, le coach et le préparateur physique veillent à ce que nous gardions…

article suivant

Le roi Mohammed VI rend hommage à Abderrahmane Youssoufi