Taoufik Abtal (DGAPR) : “Nous avons transformé la prison de Ouarzazate en hôpital de campagne”

Le chef de la division des soins de santé au sein de la DGAPR, revient sur les cas de Covid-19 de la prison de Ouarzazate et explique la procédure initiée pour limiter la propagation du virus dans les établissements pénitentiaires.

Par

Pour rappel, la DGAPR avait annoncé le 20 avril au soir la contamination de 60 fonctionnaires et 6 détenus au sein de l’établissement pénitentiaire de Ouarzazate.

Dans une interview accordée le 5 mai à TelQuel Arabi, Taoufik Abtal revient sur les cas de Covid-19 au sein de la prison de Ouarzazate. Le chef de la division des soins de santé au sein de la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) détaille également les différentes mesures prises par le département de Mohamed Salah Tamek pour “éviter une catastrophe au sein des administrations pénitentiaires”.

TelQuel : Quelles sont les dernières évolutions concernant la propagation du coronavirus au sein des établissements pénitentiaires ?

Taoufik Abtal : Il faut insister sur le fait que la DGAPR communique avec l’opinion publique sur la situation épidémiologique au sein des prisons. Toutes les décisions prises sont transmises dans la transparence. Nous ne dissimulons ni l’évolution de la situation, ni les cas confirmés ou suspects de détenus ayant contracté le Covid-19. Tout est…

article suivant

DGSN: Ouverture d'une enquête sur le suicide d’un inspecteur par l’arme de service d'un collègue