Application de traçage mobile : quid des données personnelles ?

Dans le sillage de la Chine, Singapour ou la Corée du Sud, le Maroc s’apprête à lancer une application mobile permettant de tracer les cas testés positifs au Covid-19 et d’identifier les personnes avec lesquelles ils ont été en contact. Une application qui vise à isoler rapidement les personnes susceptibles d’être infectées, mais qui pose des questions en matière de traitement des données personnelles.

Par

Paul Ratje/AFP

Peu disert sur le sujet, le ministère de l’Intérieur, qui travaille depuis quelques semaines au développement de cette application “100% marocaine” avec trois sociétés spécialisées (Valyans, Aiox Labs et Omnidata), souhaite la lancer le plus rapidement possible pour préparer le déconfinement et éviter de nouveaux foyers locaux de contamination. Contactées par TelQuel, plusieurs sources au sein desdites sociétés n’ont pas répondu ou n’ont pas souhaité donner de détails sur le développement de l’application pour des raisons de confidentialité. Initialement prévue pour le 30 avril, la première version de l’application n’a toujours pas vu le jour et aucune date officielle de lancement n’a été annoncée.

Question de consentement

Cette application permettrait à celui qui la télécharge…

article suivant

Introduction en bourse : Aradei Capital reçoit le feu vert de l'AMMC