Amine Al-Hazzaz : “Le Maroc doit renforcer son attractivité pour attirer les meilleurs talents africains”

Par Amine Al-hazzaz

A la tête d’un accélérateur de startups de dimension africaine, Amine Al-Hazzaz est convaincu que le Maroc possède tous les atouts pour devenir un hub continental.

Ne surtout pas rater la 4e révolution industrielle

Amine Al-Hazzaz,
fondateur de HSEVEN
La 4e révolution industrielle et technologique est en marche. Les investissements en recherche et développement au niveau mondial ont atteint un record, presque 2400 milliards de dollars en 2019. Les startups au niveau international ont réussi des levées de fonds totalisant plus de 1500 milliards de dollars entre 2010 et 2019. Plusieurs nations de toutes tailles se positionnent, pas uniquement les grandes puissances, car l’accès à la propriété intellectuelle et aux technologies n’a jamais été aussi possible et abordable. La Finlande, le Rwanda, Singapour, l’Estonie, le Chili se spécialisent dans certaines technologies émergentes. Par le passé, les grands empires du 18e et du 19e siècles qui ont ignoré les enjeux de la révolution industrielle sont sortis de l’histoire et ont perdu leur puissance économique et politique pendant deux siècles. Le…

article suivant

Sans avenir, la Botola attend le feu vert des autorités