Accélération digitale post-Covid : comment “disrupter” le Maroc en quelques mois ?

[#Restart Ep. 4] La crise du Covid-19 a donné un coup de fouet miraculeux à la transformation digitale du pays. Mais cet interlude n’est-il qu’un épiphénomène condamné à se dissiper le jour d’après? Azdine El Mountassir Billah, Amine Al-Hazzaz, Meryem Zairi, Yassine Sekkat, Mehdi Alaoui, Sidi Mohamed Drissi Melyani… TelQuel a fait appel à des acteurs majeurs de la sphère numérique pour apprécier les chances du royaume de booster réellement son potentiel digital.

Par

Education à distance, justice numérique, télémédecine, télétravail généralisé, application de traçage, signatures de parapheurs numériques… en quelques semaines, le Maroc a réalisé une mue digitale au pas de course. La dizaine d’acteurs du secteur, sondés par TelQuel, saluent cette rupture en mode accéléré, mais notent, pour certains, qu’elle intervient au moment où le choix d’innover n’était pas vraiment donné à l’administration. Pour débloquer un tant soit peu le pays en période de confinement, il fallait agir. Le Maroc l’a fait. A présent, la question qui se pose est la présente. Peut-on maintenir ce momentum au-delà de la crise du Covid-19? Partner chez McKinsey, Yassine Sekkat y croit,…

article suivant

Aïd Al Fitr célébré dimanche au Maroc