Entreprises en difficulté : un employé sur trois en arrêt de travail

Intervenant ce 4 mai à la Chambre des représentants, le ministre de l’Emploi Mohamed Amekraz a fait le point sur l’ensemble des mesures prises par son département et a livré un bilan chiffré sur l’impact régional et national du coronavirus sur le secteur de l’emploi. Morceaux choisis.

Par

AFP

Conjoncture mondiale

“L’observatoire de l’Organisation internationale du travail a livré un rapport spécial sur le Covid-19 et le monde du travail. Dans ce rapport, on découvre que 81 % des travailleurs du monde étaient dans des entreprises dans des pays qui avaient imposé la fermeture des lieux de travail. Quand la Chine a levé l’état d’urgence, ce taux est retombé à 68 %.”

“Plus de 436 millions d’entreprises dans le monde souffrent de l’impact de la crise liée au Covid-19”

“81 % des employés dans le monde et 66 % des travailleurs indépendants vivent dans des pays qui ont imposé la fermeture des lieux de travail. Cela a eu des répercussions graves sur les opportunités d’emploi et les revenus des individus. Ainsi, plus de 436 millions d’entreprises dans le monde souffrent de l’impact de la crise liée au Covid-19.”

“1,6 milliard d’ouvriers évoluant dans le secteur informel à travers le monde ont été touchés à cause des mesures du confinement. Il est estimé que le revenu des ouvriers en Afrique et en Amérique latine a baissé de 81 % durant le premier mois de la pandémie, alors qu’au niveau mondial cette baisse ne dépasse pas les 60 % en moyenne.”

Mesures gouvernementales

“Dès l’apparition des premiers impacts de la crise dans d’autres pays, le gouvernement, sous hautes instructions royales, s’est empressé de prendre les mesures préventives afin de limiter la propagation du virus et d’ériger en priorité la santé des citoyens et citoyennes. Ces choix ont eu un coût sur le plan économique et social.”

“Afin de limiter les dégâts, le monarque a donné des consignes au gouvernement, notamment la création du fonds spécial pour le Covid-19. Ce fonds a connu la participation solidaire de l’ensemble des composantes de la société marocaine. Citoyens, élus, entreprises et institutions ont participé au financement de ce fonds.”

“Le gouvernement a pris plusieurs mesures en faveur des employés et des entreprises, en particulier pour les TPME et les travailleurs libéraux. Nous avons également pris des mesures pour les familles travaillant dans le secteur informel. C’est ainsi qu’une compensation de 2000 dirhams est versée mensuellement, du 15 mars au 30 juin, aux employés déclarés à la CNSS par des entreprises qui souffrent de la crise. La procédure pour bénéficier de cette mesure a d’ailleurs été simplifiée. Ces compensations ne seront en plus pas soumises aux prélèvements de l’impôt sur le revenu.”

“Nous avons également fourni un soutien financier direct aux familles les plus fragiles, entre 800 et 1200 dirhams par famille. 4,3 millions de familles ont bénéficié de cette mesure.”

“Le gouvernement a adopté une loi qui définit clairement les conditions qui permettent de déterminer les entreprises en difficulté. Afin d’éviter les licenciements abusifs, il a déterminé les secteurs qui connaissent des difficultés et ceux qui n’en connaissent pas pour qu’ils puissent poursuivre leur activité.”

Bilan national

“Le portail électronique de la CNSS prévu à cet effet a enregistré durant le mois de mars plus de 131.955 déclarations d’entreprises se disant en difficulté sur les 216.000 entreprises adhérentes à la CNSS. Ce qui revient à près de 2/3 des entreprises (60 %).”

“Un employé sur trois a arrêté de travailler en mars”

“Le nombre d’employés en arrêt de travail et faisant partie de ces entreprises déclarées en difficulté a atteint 808.199 sur 2,6 millions d’employés déclarés à la CNSS. Cela veut dire qu’un employé sur trois a arrêté de travailler en mars.”

“En ce qui concerne le mois d’avril, 900.000 employés ont été déclarés en arrêt de travail à la CNSS. Ces employés font partie de 134.000 entreprises. Cela donne une image approximative de l’ampleur de l’impact de la pandémie sur l’entreprise nationale et la force de travail du pays.”

Adapter le mode de travail

“Le ministère de l’Emploi a pris plusieurs mesures afin de suivre l’évolution de la situation économique du pays et de toutes les institutions passibles d’être soumises à l’inspection du travail, y compris celles s’étant déclarées en difficultés et celles probables de le faire dans le futur proche.”

“Plusieurs inspecteurs du travail ont organisé des campagnes de sensibilisation afin d’inciter employeurs et employés à respecter les mesures préventives préconisées pour limiter la propagation du virus. Leurs efforts se sont concentrés sur la garantie de la continuité du travail sans pour autant mettre en danger les composantes de l’écosystème entrepreneurial. Ils ont également incité les employeurs à donner des congés administratifs à leurs employés avant l’heure, à travers des dérogations exceptionnelles prévues à cet effet.”

“Les inspecteurs ont également incité les employeurs à adopter le télétravail, et un système de roulement afin de limiter le nombre d’employés présents sur place.”

“Les visites prévues à cet effet qui ont eu lieu du 13 mars au 15 avril ont concerné 6761 établissements. Afin de mieux accompagner les employeurs et les employés en ces temps de pandémie, le ministère a préparé plusieurs guides contenant des réponses aux questions qu’ils peuvent se poser dans la gestion des conditions de travail exceptionnelles imposées par le coronavirus.”

Coopération interministérielle

“Nous avons également créé un comité de veille qui se concerte constamment sur les questions liées à la pandémie. Ce comité connaît la participation de l’ensemble des départements du ministère de l’Emploi. Nous disposons également de comités locaux et régionaux qui agissent en concertation avec ce comité central.”

“Le Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie verte et numérique, le ministère de l’Artisanat et celui de l’Emploi ont également mis en place une procédure unifiée afin de limiter les cas de Covid-19 au sein des unités de production et pour vérifier leur respect des mesures préventives préconisées. Nous avons également organisé des visites conjointes au sein de ces unités de production.”

“Durant les deux dernières semaines, nous avons également créé des commissions régionales en partenariat avec le ministère de l’Intérieur, qui sont composées de représentants des ministères de la Santé, de l’Intérieur, de l’Emploi, du Commerce, et de représentants des forces de l’ordre. Ces commissions ont rendu visite à 2259 établissements du 15 au 23 avril 2020.”

“La semaine dernière, nous avons visité plus de 1500 entreprises. Cette opération de contrôle a mené à la fermeture de plus de dix entreprises qui emploient 9764 personnes à cause de leur non-respect des mesures préventives. Une plateforme téléphonique a également été mise en place récemment en vue de présenter des conseils et des orientations aux employés et employeurs.”

“La plateforme sera opérationnelle dès demain matin (5 mai) et connaît l’implication de plusieurs cadres ministériels.”

article suivant

Aïd Al Fitr célébré dimanche au Maroc