Décès d'une personne placée sous surveillance médicale à Béni Mellal

Placée en garde vue depuis le 2 mai au soir, la personne a été transférée deux fois à l’hôpital où elle est décédée selon la DGSN.

Par

Les patrouilles font des rondes chaque jour, à intervalle régulier, dès 18 heures. Les personnes n'ayant pas d'attestation ou de raison valable d'être dehors sont amenées au commissariat, où elles s'exposent à des amendes, voire un emprisonnement. Certaines contestent, d'autres moins. Yassine Toumi/TelQuel

Une personne placée sous surveillance médicale à l’hôpital provincial de Beni Mellal est décédé dimanche 3 mai, selon la préfecture de police de Béni Mellal.

Le mis en cause décédé, aux multiples antécédents judiciaires, a été interpellé samedi soir par les patrouilles de police en flagrant délit de possession d’armes blanches et sous l’emprise de la drogue après avoir probablement consommé du diluant, indique un communiqué de la Direction Générale de la Sûreté Nationale relayé par la MAP, précisant qu’il a été décidé de placer le suspect en garde à vue sur ordre du parquet compétent.

Suite à un malaise, cet individu a été transféré, dimanche à l’aube, à l’hôpital pour un examen de santé et y a reçu les soins nécessaires avant d’être replacé en garde à vue, précise la même source.

Le défunt a eu un second malaise ayant nécessité de nouveau son transfert à l’hôpital où il a été placé sous surveillance médicale au service de réanimation jusqu’à son décès.

Le corps du défunt a été transféré à la morgue de l’hôpital pour autopsie en vue de déterminer les causes du décès tandis qu’un enquête judiciaire a été ouverte par le service provincial de la police judiciaire, sous la supervision du parquet compétent, afin de déterminer les tenants et les aboutissants de cette affaire

article suivant

Décès à Paris de l'artiste peintre marocain Mohamed Melehi des suites du Coronavirus