[#Restart, Ep. 3] Pour Mounir El Bari, “il faut protéger l'industrie locale”

Créer une industrie nationale compétitive, soutenir les industriels respectueux de l’environnement et encourager l’innovation, telles sont les recommandations de Mounir EL Bari, DG de GPC Papier et Carton, filiale de Ynna Holding, pour le Maroc post-Covid-19.

Par

Mounir El Bari, DG de GPC Papier et Carton, filiale de Ynna Holding Crédit: DR

Pendant cette crise liée au Covid-19, la cadence de l’industrie marocaine a connu une baisse drastique, hormis quelques industries qui ont continué à produire pour subvenir aux besoins de la population. On peut citer les produits agroalimentaires, pharmaceutiques, détergents, désinfectants, masques… et aussi l’industrie de l’emballage en carton pour emballer ces produits.

Mounir El Bari, DG de GPC Papier et Carton, filiale de Ynna HoldingCrédit: DR

Redimensionner les usines

La leçon à tirer de cette pandémie est qu’il est grand temps d’avoir une industrie compétitive pour subvenir aux besoins du pays. Pour cela, il faudrait redimensionner nos usines et les tailler en fonction des marchés marocain et africain pour profiter des économies d’échelle. L’Etat doit alors accompagner ces industries, d’abord par des subventions à l’export. Dans plusieurs pays africains, l’industrie marocaine est en concurrence…

article suivant

“Barcelone ou la mort” : au Sénégal, des femmes et des hommes en quête d’avenir