Prélèvement à la source : mauvaise surprise pour les fonctionnaires du secteur de la santé

Les fonctionnaires du secteur de la santé se sont vus prélever à la source un jour de salaire, suite à “un problème technique”. Le chef du gouvernement les avait pourtant exclus de la liste des fonctionnaires du secteur public devant participer financièrement au fonds de gestion de la pandémie.

Par

Les fonctionnaires du secteur de la santé et le personnel médical devaient être exclus de ce plan de prélèvement à la source. Crédit: DR

Le 14 avril dernier, le chef du gouvernement Saâd-Eddine El Othmani avait autorisé le prélèvement de trois jours de salaire des fonctionnaires du secteur public, pour contribuer au financement du fonds de gestion de la pandémie. Étaient néanmoins exclus les fonctionnaires du secteur de la santé et le personnel médical.

Ce mercredi 29 avril, des sources contactées par TelQuel Arabi affirment que les fonctionnaires de la santé ont été surpris de découvrir qu’un jour de salaire leur avait été prélevé ce mois-ci, alors qu’ils espéraient une prime d’encouragement, ou au moins de la reconnaissance pour les efforts qu’ils fournissent depuis le début de la crise sanitaire.

Ce prélèvement à la source a tendu l’ambiance au sein du personnel médical qui se retrouve en première ligne face au virus, et qui prend tous les risques pour limiter son impact et empêcher sa propagation, notant que ces personnes vivent également en isolation pour protéger leurs familles.

D’un autre côté, une source gouvernementale rassure : ce prélèvement ne serait qu’un simple “problème technique”. “Je suis certain que c’est ni plus ni moins qu’un problème technique qui sera vite résolu avec le remboursement du personnel médical.

article suivant

DGSN: Ouverture d'une enquête sur le suicide d’un inspecteur par l’arme de service d'un collègue