Violation de l’état d’urgence sanitaire : plus de 61.000 interpellations

Depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire, plus de 61.000 personnes ont été interpellées, selon la DGSN. Pour sa part, le Ministère public dénombre plus de 35.000 personnes poursuivies pour violation de l’état d’urgence sanitaire.

Par

Un habitant montre son attestation de déplacement dérogatoire aux agents de police, le 30 mars. Yassine Toumi/TelQuel

Depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire, 61.129 personnes ont été interpellées au niveau de l’ensemble des villes du royaume. Rien qu’au cours des dernières 24 heures, ce sont 4126 personnes, dont 2211 placées en garde à vue à la disposition des enquêtes préliminaires ordonnées par les parquets compétents, alors que les autres ont été soumises aux procédures d’investigation, de pointage et de vérification d’identité, indique ce 23 avril la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué relayé par la MAP.

Sur le total des interpellations, c’est la préfecture de police de Casablanca qui arrive en tête avec 8309, suivi de près par la préfecture de police de Rabat avec 8219. La préfecture de police de Kénitra se place en troisième position avec 6089 interpellations depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire.

Plus de 5000 personnes arrêtées sans masque

Pour sa part, le Ministère public annonce que 35.561 personnes ont été poursuivies par les parquets auprès des tribunaux du royaume pour violation de l’état d’urgence sanitaire, dont 1994 déférées devant les tribunaux en état de détention, et ce depuis l’entrée en vigueur du décret-loi n° 2.20.292 jusqu’au 23 avril à 16 heures.

Dans un communiqué du département de Mohamed Abdennabaoui, relayé par la MAP, les poursuites concernent 34.778 personnes majeures et 783 mineurs. Les personnes poursuivies se répartissent en 34.508 hommes et 1053 femmes. Et sur l’ensemble de ces personnes, 5232 sont poursuivies pour non port du masque de protection.

Dans le cadre de la lutte contre les fausses informations, les parquets ont ouvert 102 enquêtes judiciaires ayant abouti à la poursuite judiciaire de 78 personnes, dont 24 en état d’arrestation, alors que d’autres enquêtes sont en cours, poursuit la présidence du Ministère public.

Les tribunaux du royaume ont condamné certains individus poursuivis pour violation de l’état d’urgence sanitaire à des peines privatives de liberté et à des amendes.

article suivant

Tourisme : Ryanair repart à l’assaut du Maroc