Séisme d’Agadir : Moulay Hassan entre en ligne

Moulay Hassan a surfé sur les décombres d’Agadir pour asseoir la légitimité des Forces armées royales et consolider son futur trône. D’un séisme, il a fait une opportunité politique.

Par

Le futur Hassan II, chargé par Mohammed      V de rebâtir Agadir, remet les clés d’une nouvelle maison à une sinistrée. La majorité des sans-abris ont dû attendre des années avant d’être relogés. Crédit: photo tirée de l’ouvrage de Mohamed Maradji : “50 ans de photographies, Maradji témoin de son époque”

Si le destin a décidé de la destruction d’Agadir, sa reconstruction dépend de notre foi et de notre volonté”, déclare Mohammed V au lendemain du séisme… Une poignée d’heures plus tard, le prince héritier Moulay Hassan débarque sur le tarmac de l’aéroport d’Agadir. La veille, son père l’a chargé des opérations de sauvetage, d’hébergement des sinistrés et de rebâtir la ville. A peine arrivé, Moulay Hassan troque sa tenue civile pour une tenue militaire de campagne. Pour le côté pratique mais surtout pour le symbole. Le prince héritier veut mener sa mission royale en mettant en avant son rôle de chef d’état-major des FAR, une armée qu’il a créée et organisée au lendemain de l’indépendance. Deux ans plus tôt, l’Armée de libération du sud (ALS), seul contrepoids aux troupes de Moulay Hassan, a été décimée via le bras armé de l’Espagne et de la France, lors de l’opération Ecouvillon. [blockquote…

article suivant

Reprise des cours en présentiel : le débat qui agite la rentrée scolaire