Covid-19 : quel impact sur l’immobilier marocain ?

Le Covid-19 a apporté son lot d’incertitudes et de fragilités économiques. Qu’en est-il se son impact sur le secteur de l’immobilier national, déjà en peine depuis plusieurs années ?

Par

La crise du coronavirus pourrait mettre à l'épreuve les fondations du secteur de l'immobilier. Crédit: Rachid Tniouni/TelQuel

L’économie vacille partout dans le monde et le Maroc ne déroge pas à la règle. Tous les secteurs sont touchés. Souvent érigés comme des secteurs indicateurs clés de bonne santé économique, l’immobilier et la construction subissent quelques perturbations. En temps de crise où les ménages se débattent sur le front de l’emploi, des finances et du psychologique, la demande immobilière est-elle toujours au rendez-vous ?

Nouveau coup d’arrêt

Le Maroc connaît une crise immobilière depuis plusieurs années. Le pays n’effectue que 100.000 transactions immobilières par an pour 400.000 foyers à la recherche d’un logement. Ralentissement de l’octroi des crédits, mauvaise écoute du marché, les Marocains ne semblent pas trouver chaussure à leur pied, et maintenant que la crise du Covid-19 est arrivée, les choses ne vont pas aller en s’arrangeant.

“2020 sera probablement l’année où il y aura le moins de transactions depuis très longtemps”

Kevin Gormand, Mubawab
Contacté sur le sujet, Kevin…
article suivant

Jerada : du soulèvement de la rue au soulèvement par les urnes