Fidèles au poste, malgré le coronavirus

Agents de l’ordre, caissières, éboueurs, livreurs… certaines activités ne peuvent s’accomplir qu’en dehors de chez soi. En dépit des mesures de confinement mises en place dans le pays, ils et elles continuent de travailler pour assurer la pérennité de services indispensables pour la société. La parole est à ceux et celles qui font tourner la machine. Témoignages.

Par , et

DR

Anouar, 43 ans, inspecteur de police

“Le risque de contamination est particulièrement important pour nous, mais on le considère comme un nouveau risque lié au métier de policier ” “La police et les Forces auxiliaires sont mobilisées pour faire respecter le confinement, mais leurs effectifs sont insuffisants pour une ville aussi grande que Casablanca. On tente tout de même de faire de notre mieux, Le risque de contamination est particulièrement important pour nous, mais on le considère aujourd’hui comme un nouveau risque lié au métier de policier. Les agents de la circulation continuent ainsi d’assurer la circulation comme avant le début de la pandémie. Des officiers circulent dans les quartiers avec les moqqadems afin de contrôler le respect de l’état…

article suivant

Efficacité des vaccins Covid-19 : la bataille des chiffres