Pour soutenir les TPME, BAM met en place une ligne de refinancement bancaire

La Banque centrale a mis en place, à partir du 15 avril dernier, une ligne permettant aux banques qui ont financé des TPME de se refinancer.

Par

Bank Al-Maghrib
Bank Al-Maghrib. Crédit: Yassine Toumi/Telquel

Dans une lettre circulaire datant du 15 avril, Bank Al-Maghrib annonce la mise en place d’une ligne de refinancement des crédits accordés par les banques dans le cadre du programme de soutien au financement des très petites, petites et moyennes entreprises (TPME). Cette opération permet aux banques de reconstituer leurs ressources suite à des octrois de crédits.

Ainsi, les banques ayant décaissés de nouveaux crédits en faveur des TPME, et n’ayant pas bénéficié auparavant d’un refinancement dans le cadre du programme intégré d’appui et de financement des entreprises (Intilaka), peuvent se refinancer auprès de la Banque centrale sur une période de deux ans.

Refinancement sur un an

Cette opération ne concerne que les crédits TPME, c’est-à-dire les entreprises, hors promotion immobilière et professions libérales, dont le chiffre d’affaires annuel hors-taxe inférieur à 200 millions de dirhams.

Ces refinancements seront accordés pour une durée d’un an, sous forme de prêts garantis. “Le taux de refinancement est égal à la moyenne pondérée du taux directeur sur la période de refinancement”, indique le document.

Afin de bénéficier de ce refinancement, les banques doivent communiquer à BAM, “au plus tard le 15 suivant chaque fin de mois”, l’état des crédits éligibles à ce programme et décaissés au cours du même mois.

Le représentant légal de la banque adresse également à Bank Al-Maghrib, “préalablement au règlement de chaque opération de prêt garanti, un engagement moral, ainsi qu’une lettre de confirmation et de garantie, un billet à ordre et la liste des créances présentées en garantie”.

article suivant

Expo 2020 Dubaï : le Maroc annonce les grandes lignes de sa programmation