Le SOS des personnes en situation de handicap

En cette période de pandémie, les personnes en situation de handicap sont les grandes oubliées du champ d’intervention de l’État. Restriction de l’accès aux établissements de soin, enseignement à distance non adapté, perte d’emploi... Le point avec la ministre de la Solidarité, Jamila El Moussali.

Par

Dans un foyer improvisé, une mère nourrit sa fille handicapée, en octobre 2018. Crédit: Yassine Toumi/TelQuel

Mon enfant souffre d’infirmité motrice cérébrale (IMC). À cause de son handicap, il a besoin d’une prise en charge pluridisciplinaire et continue pour prévenir et limiter les complications de sa maladie. En ces temps de crise, je ne peux pas l’amener à l’hôpital, car il fait partie des personnes à haut risque de contamination par le coronavirus, et je n’ai pas le luxe de pouvoir lui payer des soins dans le privé, car je n’en ai pas les moyens”, témoigne Khadija, femme au foyer, en larmes. Ses propos résonnent comme un appel au secours d’une catégorie de citoyens très nombreux, mais marginalisés, surtout en cette période de pandémie.

“Elles sont seules face à la pandémie, mais aussi face à leur handicap”

Hicham Sentissi, AMH
Les personnes en situation de handicap (PSH) sont aussi en situation…

article suivant

Aïd Al Fitr célébré dimanche au Maroc